Fil de navigation

K. La Ferme Mathieu était occupée par la famille Claude avant la guerre. Elle a été complètement démolie et servira de remblai au carrefour lors de la rénovation et de   l’élargissement de la grand-route en 1957.             (Doc. Maguy Marenne)

L Le SOLDAT Albert Bastin Né à Foy le 16 février 1915, mort pour la Patrie à Zevenkerke (Bruges) le 30 mai 1940. (Albert est le frère de la maman de Yvonne Dumont de Foy)

M. En face de l’ancienne école démolie par les bombardements, le long (+/- 30 m) « baraquement ». Il était disposé directement le long de la grand-route à l’emplacement de l’actuelle maison Rosière-Marenne. C’était une sorte de grenier cloisonné, les pièces étaient exiguës et multiples. Il servait d’école et abritait deux familles (celle de M. le Maître Victor Marenne-Koeune et celle de Léon Koeune-Paquay). Un autel y était improvisé dans la salle de classe pour la célébration de la messe basse dominicale.          (Doc. Maguy Marenne)

N. La Maison Goffin se situait juste avant « la laverie » en descendant la route de Recogne. C’est probablement la plus ancienne demeure à Foy, aujourd’hui, parfaitement restaurée et habitée par le couple Herman-Béranger. (Doc. Maguy Marenne)

O. Photo prise en janvier 1945. À l’arrière plan, derrière les grands arbres alignés perpendiculairement à la grand-route, la « vieille forge » Degives. À droite et à l’avant-plan la maison de Joseph Collard.     (Doc notes Currahee via Reg Jans et R Remacle)

P. École communale mixte de Foy-Recogne en 1960. Le maître d’école est Victor Marenne, alors âgé de 56 ans. Les 39 élèves présents se répartissent en six années. Cette année-là, cinq familles fournissent plus de la moitié de la population scolaire : les Paligot de Recogne (5 enfants), les Koeune-Paquay et les Bastin-Kesch de Foy, les  Dessé et les Luc de Recogne (chacune 4 écoliers). Un ou deux ans plus tard, la classe sera dédoublée.    (Photo-ciné-reportage Studio R. Dekemel ; Doc. Maguy Marenne)

Q. Né à Oubourcy (Longvilly) le 22 mars 1859. Décédé à Mageret en 1944, Monsieur Baltus a précédé Victor Marenne comme instituteur à Foy.

R. Mi-janvier 1945, on constate les dégâts et on commence à rassembler les débris au carrefour vers la Chavéye. Le soldat au volant de la Jeep, à droite à l’avant-plan est du HQ Co 502nd PIR. On reconnait le coin de la chapelle Sainte-Barbe, la ferme Joseph Gaspard et à l’arrière plan, la maison de Pierre Delsat (à gauche) et Joseph Wilkin (à droite).           (Doc John Gibson via John Klein)